Budget provincial 2020 : Un rendez-vous manqué

Budget provincial 2020 : Un rendez-vous manqué

Sous-investissement dans les organismes communautaires du Québec, ça continue!

TROIS-RIVIÈRES, 10 MARS 2020 – Dans un contexte de surplus budgétaires et à la lumière de la pénurie de la main-d’œuvre qui touche drastiquement le milieu communautaire, la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) est déçue du budget 2020, du gouvernement du Québec. En effet, rien n’est prévu pour aider les organismes communautaires à retenir la main-d’œuvre qualifiée.

Au lendemain des consultations pour le renouvellement du plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire, tous les interlocuteurs communautaires entrevoyaient le budget provincial comme un levier transitoire pour améliorer les conditions de travail qu’ils offrent aux travailleuses qui composent le mouvement. Comme le précise Martin Boire, président de la TNCDC, « dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre, généralisée à l’ensemble des régions, les organismes communautaires de tous les secteurs d’intervention peinent à offrir des postes attractifs souvent en concurrence avec une offre de travail publique ou privée ».

Ainsi, un réinvestissement dans le financement à la mission des organismes communautaires est urgent pour maintenir l’action communautaire et les services déployés auprès des personnes les plus vulnérables de notre société. Suivant son analyse du budget présenté, Marie-Line Audet, directrice générale de la TNCDC, déplore qu’« il n’y ait pratiquement aucun budget d’investissement pour les programmes de soutien aux organismes communautaires, mis à part une annonce pour les maisons d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale qui est, encore là, en deçà des besoins réels ». Elle ajoute aussi que pour un gouvernement qui affirme vouloir lutter contre les changements climatiques, « il est déplorable qu’il n’y ait aucune augmentation, ni même une indexation des organismes communautaires dans le secteur de l’environnement ».

Or, le ministre des Finances, M. Éric Girard, indique que « nos finances publiques sont solides et en santé. Elles constituent un véritable rempart ». Il s’avance même à dire qu’il est possible de procéder à des dépenses supplémentaires pour pallier les besoins. Nous répondons que les besoins des organismes communautaires du Québec sont importants. Un réinvestissement est donc nécessaire dès maintenant. Dans l’attente d’un plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire, le rendez-vous au budget 2020-2021 est manqué.

À PROPOS

La TNCDC est un réseau national qui, par son expertise, ses actions et son assise locale, joue un rôle incontournable dans l’amélioration des conditions de vie des communautés et dans atteinte d’une plus grande justice sociale au Québec.

Regroupant 65 Corporations de développement communautaire (CDC) et rassemblant plus de 2 500 organismes communautaires partout sur le territoire québécois, le réseau et ses membres interviennent dans une multitude de domaines, principalement la lutte contre la pauvreté et l’Exclusion sociale, la santé, l’éducation, l’emploi, la défense des droits ainsi que le logement.

Les CDC sont des actrices incontournables en matière de développement social et communautaire dans leur milieu. Elles offrent des services directs aux organismes communautaires de leur territoire, en plus de développer des projets structurants à vocation sociale en partenariat avec ces organismes, les citoyennes et citoyens, ainsi que l’ensemble des acteurs du milieu.

– 30 –

Pour tout renseignement :

Marie-Line Audet, directrice générale
TNCDC
819-698-8399

dg@tncdc.qc.ca

Tous droits réservés © 2019 | Table nationale des Corporations de développement communautaire | Agence web artimagedesign.com
HAUT DE PAGE