Les groupes communautaires rencontrent le nouveau député de Rouyn-Noranda/Témiscamingue

Paru le 4 juin 2014
CDC du TémiscamingueC’est vendredi, le 30 mai que la Corporation de développement communautaire du Témiscamingue (CDCT) accompagnée par 5 de ses membres rencontrait le nouveau député de Rouyn-Noranda/Témiscamingue, monsieur Luc Blanchette.

Le sujet à l’ordre du jour était le respect des engagements pour le rehaussement du financement des groupes communautaires. Premièrement, notre nouveau député nous informe qu’il y aura une analyse de tous les programmes sociaux et qu’il n’y aura probablement pas de coupure dans le communautaire, mais pas nécessairement non plus d’augmentation, comme le gouvernement précédent s’y était engagé.

« Nous devons créer de la richesse avant de pouvoir la redistribuer! » a mentionné monsieur Blanchette et « Un emploi à 100 000$ par année dans le Grand Nord est beaucoup plus rentable pour le gouvernement que cinq emplois à 20 000$ au Témiscamingue ». Monsieur Jonathan Jensen-Lynch de l’Association des projets éducatifs du Témiscamingue de spécifier que « Nous aimerions franchement mieux que les emplois à 20 000 $/année soient consolidés à 40 000 $/année, au lieu de voir notre monde aller travailler dans le Grand Nord. »

Tous les participants présents, incluant notre député conviennent que d’investir 1 $ en prévention, fait économiser 7 $ dans le réseau de la santé. Alors nous comprenons mal que cet argent économisé, ne pourrait servir à la redistribution puisque cette richesse est déjà créée. Monsieur Blanchette a même spécifié qu’ « il se peut que des organismes communautaires doivent fermer leurs portent faute de financement additionnel! »

Nous parlions à ce moment de la Maison les 4 saisons, maison d’hébergement en santé mentale au Témiscamingue, dont la présidente était présente, et qui éprouvent des difficultés financières importantes fautes d’investissement pour son fonctionnement de base. C’est près de 300 000 $ par année qui manquent à l’organisme pour opérer une maison d’hébergement 24 heures sur 24, 7 jours par semaine. « Les membres de la CDCT sont ressorties de cette rencontre avec un sentiment de déception et de colère, considérant que nous sommes reconnus comme étant indispensables dans le développement social du Témiscamingue et du Québec, mais que nous ne sommes jamais assez important pour que la richesse soit redistribuée de notre côté. », de conclure madame Marcoux, coordonnatrice de la CDCT. Le budget du gouvernement sera déposé cette semaine, mais aucun espoir du côté des groupes communautaires.
Dernière modification à cet article le 4 juin 2014 13:10:12

fioriture

Masquer les articles lus

Tous les articles et communiqués

0

Parus récemment

Parus il y a plus d'un mois

Parus il y a plus de 6 mois

Parus il y a plus d'un an

Parus il y a deux ans et plus

11 janvier 2015
Fructueuse collaboration
27 novembre 2014
Projet de loi 10
19 juin 2014
Guide de ressource
21 février 2014
Pour notre juste part
1 mai 2013
Assurance emploi
27 février 2013
Solidairement contre!