697 000 $ pour lutter contre la pauvreté

Paru le 18 juin 2013
Lutte contre la pauvreté
La CDC Hautes-Laurentides (CDCHL) et la MRC d’Antoine-Labelle relèvent avec brio leur mandat de mobiliser le milieu autour de la lutte contre la pauvreté. Encore une fois, les acteurs du milieu (organismes communautaires, municipalités et milieu socioéconomique) démontrent leur volonté de s’unir pour construire un avenir meilleur. Seulement un an après l’annonce du montant alloué de 697 000 $ pour notre territoire, déjà quatre projets sont mis en action.

C’est au printemps 2012 que la CDCHL, accompagnée du CSSS d’Antoine-Labelle, en partenariat avec la MRC d’Antoine-Labelle ont pris en charge le déploiement du Plan d’action gouvernemental de solidarité et d’inclusion sociale (PAGSIS) localement.  S’inspirant de la démarche participative de Voyons Loin […], ce  comité a choisi unanimement d’élaborer un plan d’action local de lutte contre la pauvreté en collaboration avec tous les acteurs du milieu.

Une stratégie innovante et inclusive      
Comparativement à d’autres milieux dans lesquels les décisions relatives aux choix de projets se sont effectuées en sous comité, le processus décisionnel mis de l’avant par le comité de déploiement entourant le choix des projets s’est réalisé avec tous les acteurs présents lors des rencontres de concertation. Ces dernières ont réuni les organismes communautaires, les municipalités et le milieu socioéconomique et ont permis d’identifier les priorités locales ainsi que les projets à mettre en action pour lutter contre la pauvreté. Fait éloquent d’innovation, la gestion des fonds alloués se fait collectivement.  

Le milieu choisit des projets structurants qui survivent dans le temps
Toujours dans cette même vision, le projet MERCI (Mobilisation élargie sur la réflexion du communautaire et ses impacts) figure dans les priorités d’action. Ce projet vise à doter le milieu d’outils de travail communs pour connaître, comprendre et mesurer les impacts des services communautaires offerts sur le territoire visant la lutte contre la pauvreté. Plusieurs autres projets n’attendaient que les fonds nécessaires pour voir le jour. Le milieu a choisi de contribuer dans des projets structurants qui peuvent survivre dans le temps. Trois champs d’action ont été priorisés : l’alimentation avec Cultiver pour nourrir de la Table de concertation en sécurité alimentaire et portée par Zone Emploi, l’insertion sociale et le développement de compétences avec L’Envolée de la Maison Lyse-Beauchamp  et l’accessibilité à un transport avec Transport collectif et adapté du Transport adapté et collectif d’Antoine-Labelle (TACAL).

Encore une fois, les acteurs de la MRC d’Antoine-Labelle se sont mobilisés et concertés rapidement. À l’intérieur de 8 mois, la CDCHL à titre d’instance de concertation locale a déposé le plan d’action local et l’ensemble des projets. Ce rôle joué par la CDCHL découle également d’un objectif du plan d’action de Voyons loin, agissons ensemble pour un développement durable qu’elle devait réaliser.
Dernière modification à cet article le 17 décembre 2013 11:27:15

fioriture

Masquer les articles lus

Tous les articles et communiqués

0

Parus récemment

Parus il y a plus d'un mois

Parus il y a plus de 6 mois

Parus il y a plus d'un an

Parus il y a deux ans et plus

11 janvier 2015
Fructueuse collaboration
27 novembre 2014
Projet de loi 10
19 juin 2014
Guide de ressource
21 février 2014
Pour notre juste part
1 mai 2013
Assurance emploi
27 février 2013
Solidairement contre!