Notre juste part dans les engagements électoraux

Paru le 2 avril 2014
TNCDC Notre jsute partC'est au nom des 57 Corporations de développement communautaire (CDC) présentes dans 14 régions du Québec et regroupant plus de 2 000 organismes communautaires œuvrant dans de multiples secteurs d'intervention que la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) s’est adressée aux chefs des différents partis politiques qui, en pleine campagne électorale, annoncent leurs engagements.

À titre de bâtisseurs de solidarité, les CDC œuvrent quotidiennement à assurer la participation active des milieux populaire et communautaire au développement des communautés. Par une approche multisectorielle qui favorise la concertation et l'établissement de partenariats, les CDC sont devenues incontournables dès qu'il est question de développement local. À titre d'exemple, elles peuvent participer aux projets cliniques des réseaux locaux de services des CSSS, animer les tables de développement social ou soutenir le déploiement d'actions concrètes dans le cadre du Plan d'action gouvernemental pour la solidarité et l'inclusion sociale.

Jean-François assis - Conférence de presse 10 févrierSi les CDC sont sollicitées de toutes parts, c'est que leur approche se distingue des autres acteurs de développement : leur travail est basé sur la participation des citoyens, à l'identification de leurs besoins et à la prise en charge des problématiques locales. Ainsi, l'impact des CDC sur le tissu social de nos milieux est sans conteste, et grâce à leurs actions, il est possible d’améliorer le sort des personnes les plus vulnérables.

Récemment, la TNCDC a déposé à l'attention du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale une centaine de lettres d'acteurs et d’organisations en provenance de tout le Québec signifiant leur appui pour un rehaussement du financement à la mission des CDC. Ces dernières réclamaient et réclament toujours ce rehaussement.

Crédit photo: Laetitia Laronze, 2014, CDC Centre-Sud
M. Jean-François Daigle
Président de la TNCDC
Directeur général de la CDC de Pierre-De Saurel


Le gouvernement du Parti Québécois a déjà annoncé un rehaussement dans le Pilier de la solidarité. Mais, que comptent faire les partis pour le rehaussement des sommes attribuées à la réalisation de la mission des CDC?

Plus encore, afin de maintenir la capacité d'action des CDC et leur permettre de répondre plus adéquatement aux demandes de leurs partenaires et aux besoins de leur milieu, nous estimons que l'équipe de travail d'une CDC doit minimalement être composée d'au moins trois personnes employées à plein temps. Or, au moment d’écrire ces lignes, le financement à la mission de la quasi-totalité des CDC ne se chiffre qu’à 70 000 $ par année. Ainsi, il apparaît primordial pour la TNCDC de faire connaître ses attentes envers le futur gouvernement du Québec qui sera formé par l'ensemble des partis politiques.

C'est donc avec confiance et espoir que les 57 CDC du Québec, de même que leurs membres, tendent l'oreille dans l'attente des engagements les concernant de la part des différents partis politiques.
Dernière modification à cet article le 2 avril 2014 10:34:21

fioriture

Masquer les articles lus

Tous les articles et communiqués

0

Parus récemment

Parus il y a plus d'un mois

Parus il y a plus de 6 mois

Parus il y a plus d'un an

Parus il y a deux ans et plus

11 janvier 2015
Fructueuse collaboration
27 novembre 2014
Projet de loi 10
19 juin 2014
Guide de ressource
21 février 2014
Pour notre juste part
1 mai 2013
Assurance emploi
27 février 2013
Solidairement contre!