Vers un chez soi, stratégie de lutte contre l’itinérance

+ CONTEXTE

Aspiration

L’itinérance est un enjeu prioritaire identifié sur le territoire de la Montérégie. En milieu rural, l’itinérance prend différentes formes, mais elle est surtout visible dans les agglomérations plus importantes. Tel est le cas pour la Ville de Sorel-Tracy.

Rupture

Le projet Vers un chez soi est une initiative qui lutte contre l’itinérance et offre du soutien résidentiel avec accompagnement. Pour ce faire, deux intervenants de milieu, une travailleuse de rue et un centre de crise avec lits d’urgence sont mis à profit.

+ PROCESSUS

ACTEURS ET PARTENAIRES

La CDC Pierre-De Saurel est gestionnaire du projet dont l’intervention se déploie au sein de 3 organismes communautaires (une maison de jeunes, un centre de crise et de prévention du suicide ainsi qu’une cafétéria communautaire). Une entente avec un partenaire privé rend aussi possible une offre de logement à faible coût et sans bail. Enfin, certaines situations demandent parfois une collaboration plus étroite avec la Sureté du Québec et la Ville de Sorel-Tracy.

VISION PARTAGÉE

Pour les partenaires du projet, la lutte contre l’itinérance ne peut être effective qu’en allant à la rencontre des personnes à risques et en développant une relation d’aide. Ainsi, en plus de répondre aux besoins urgents, Vers un chez soi vise l’accompagnement des personnes jusqu’à un établissement résidentiel stable. 

+ IMPACTS ET CHANGEMENTS

RAYONNEMENT

des personnes itinérantes de la région et participe ainsi à l’amélioration de leur mieux-être et de leurs conditions de vie. Les intervenants définissent des objectifs avec chacun d’eux et les aident dans leur processus de retour en logement et d’employabilité.

CHANGEMENTS DES PRATIQUES

La démarche a mené les organismes communautaires à se doter de nouvelles ressources partagées pour déployer une intervention de milieux et de proximité, notamment dans la rue. Par ailleurs, l’adhésion d’un propriétaire privé de la région au projet l’a conduit à renoncer en partie à la recherche du profit en acceptant des locations sans baux aux personnes itinérantes et de leur offrir une réduction de loyer.